Hommage

Jean-Pierre Tourtet
Jean-Pierre Tourtet

 

HOMMAGE DE LA SOCIETE VINCENNOISE DE SAVATE-BOXE FRANCAISE

Jean-Pierre TOURTET nous a quitté, le 25 septembre dernier [2009] à l’âge de 61 ans.

Il fut à la fois un grand militant du sport à Vincennes, et un éducateur généreux et sensible.

Domicilié la plus grande partie de sa vie dans notre ville, il y a créé en 1976  le premier club de Savate Boxe Française et de Canne de Combat.

Ce club, d’abord simple section de la Société Vincennoise de Lutte et de Judo (SVLJ), prendra sa complète autonomie juridique le 15 juillet 1986 sous le sigle de SVSBF et Jean-Pierre TOURTET l’animera jusqu’en 1995, date de son retour dans son Isère natale.

Mais il restera ensuite toujours très attaché à la vie sportive de Vincennes animant même des sessions d’initiation à la Canne et Bâton lors de ses passages réguliers au club.

Jean-Pierre TOURTET, professeur d’éducation physique  à la Ville de Paris, a été injustement frappé par la maladie après qu’il ait pris sa retraite il y a moins de deux ans.

Monsieur le maire de Vincennes  s’associe à tous les dirigeants et anciens dirigeants du Club, ainsi qu’à tous les licenciés et anciens licenciés du Club, pour adresser à toute sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances.

Sadek Krouri                                                                                                Jean Hoüel

Président de la SVSBF                                                                                Président d’Honneur de la SVSBF

 

 

HOMMAGE DE CLAUDE N’DJEINTI

Le baron de la boxe française ou « le papa d’une grande famille ».

Les débuts de Jean-Pierre TOURTET dans la boxe française [datent de] 1967, soit il y a 40 ans, là où notre sport avait besoin d’être soutenu pour ne pas être passé dans les oubliettes du château. A ce titre, on peut dire que Jean-Pierre était la mémoire vivante de 40 ans de notre noble sport (aussi bien du niveau fédéral qu’au niveau du terrain et même pour l’international).

Jean-Pierre TOURTET affublé du titre « Baron de la boxe Française » s’épanouissait dans son Comité du 94 comme une personne démocratique, compétente, respectée, serviable et disponible, mais aussi un opposant, un précurseur, un volontariste et enfin dans la vie en général un Epicurien.

Son titre de baron lui allait comme un gant. Pour moi, c’était un homme orchestre, à lui tout seul il faisait fonctionner les commissions : formation, compétitions départementales ; il était le correspondant fédéral, s’occupait tous les dimanches du gant de bronze à Saint Maur, dès qu’il y avait une organisation de gala, il était à même de rediriger ses correspondants vers les bons interlocuteurs. Pas très bon commercial, un grand nombre des responsables Val de Marnais se souviendront des briquets qui devaient servir à la vente lors de manifestations. Il a porté ce département en devenant dès 1975, le premier département de France [à pratiquer la Boxe Française] et ce pratiquement jusqu’à nos jours.

Sa grande fierté, et à juste titre, ce fut l’édition de « cahiers pédagogiques » qui servaient bon nombre de clubs […] mais également à la revue CDBF94 qui a tenu 11 ans avec 67 numéros parus avec 500 abonnés[…].

Les jeunes tenaient une grande place dans son cœur et Jean-Pierre a mis en place plusieurs compétitions dont le Championnat des Poussins à Arcueil en juin 1990.

Son mot d’ordre, suivit par l’ensemble des clubs du Val de Marne, était le Bénévolat avec un grand B, ce qui est encore suivit de nos jours pour ce département d’ailleurs.

C’est l’homme qui a fait marcher le schmilblick par sa « conception démocratique, sa conception pédagogique et son suivi de formation».

Avant de se retirer progressivement de ce département, il a su insuffler à chacun des responsables de club le souffle de continuer et réconforter par un Raymond MOREL à la tête du département et une Martine SERRANO, Délégué Technique Départementale ainsi que tous les autres membres et personne qu’il avait rencontré, formé, jugé, arbitré…

Une fois que nous avons pris le relai, il s’est consacré à l’international et plus particulièrement à la Russie.

Pour le Val-de-Marne, Jean-Pierre TOURTET a été notre fer de lance, notre maitre à penser, notre formateur, notre exemple.